Aux finances publiques aussi c’est l’austérité !

Alors que le 93 est un département en croissance démographique permanente, la direction générale des finances publiques fait le choix depuis 16 années de supprimer des postes, de fermer des centres des finances publiques avec pour conséquence des services exsangues, des files d’attentes au guichet de plus en plus longues, des conditions de travail fortement dégradées et des agent-e-s qui n’ont plus les moyens d’accueillir le public correctement et d’assurer par là même leur missions de service public. Par exemple, à Bobigny le service des impôts fonctionne avec 50 % des effectifs nécessaires.

Par ailleurs, avec la dématérialisation à marche forcée, tout est fait pour décourager le contribuable de venir au guichet. Les services des finances publiques ne sont ainsi plus considérés que sous l’angle de services collecteurs d’impôt, voir sous l’angle répressif et il en est fini de la dimension de conseil et d’accompagnement dans les démarches des séquano-dionysien-ne-s face à l’impôt, les créances quotidiennes de cantine, de loyer, les demandes d’échelonnement de paiement, …

Solidaires Finances Publiques revendique la mise en place de réels moyens pour les finances publiques, l’arrêt des suppressions de postes et des fermetures de sites.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s